Comment la psychologie contribue au mieux-être des personnes atteintes de fibromyalgie

Qu’est ce qui justifie la proposition d’une thérapie pour une personne ayant reçu le diagnostic de fibromyalgie ? Votre médecin vous a peut-être dit qu’il n’y a rien à faire en vous présentant une prescription d’anti-inflammatoire ou de relaxant musculaire.

 

TSPT

 

Or un rapport canadien datant de 2012 et ratifié par l’Association des rhumatologues indique bien la présence possible d’un Trouble de stress post-traumatique chez 65% de la population souffrant de fibromyalgie. Lorsqu’on détecte un TSPT normalement, par exemple chez un soldat
ou un vétéran, une panoplie de services psychosociaux sont mis à leur disposition pour tenter de diminuer les effets ravageurs sur le comportement irritable, les troubles de sommeil et autres difficultés de vivre en société.

Pour la population majoritairement féminine, que propose-t-on ? Rien d’autre qu’une médication dont plusieurs se plaignent d’effets secondaires désagréables. Presque rien, sauf le service de quelques braves cliniques psychologiques qui offrent des interventions TCC, cognitive-comportementale, pour apprendre aux personnes à gérer leurs douleurs et leur
fatigue. Et cela ne satisfait pas la plupart des gens comme en témoigne, cette fois-ci, le rapport européen EULAR de 2015 qui note le peu d’efficacité de ce type de thérapie sur la diminution des symptômes de la fibromyalgie.

Alors, qui va prendre soin de l’aspect psychosocial de la réaction fibromyalgique avec laquelle est prise de 3 à 5% de la population, soit plus de 300 000 milles personnes au Québec seulement ? Ce n’est pas une maladie bénigne, et elle prive de liberté et de joie de vivre les personnes qui ont développé cet état trop souvent chronique.

 

Psychothérapie humaniste

 

La psychothérapie de type humaniste et ses outils de détente et de rétablissement de la sécurité intérieure est une option que j’ai choisi de présenter aux personnes concernées… aux personnes qui refusent de baisser les bras et qui cherchent un moyen d’améliorer leur qualité de vie, car oui, c’est possible.

Bien sûr, comme pour n’importe quel type de psychothérapie, aucun résultat ne peut être garanti. Trop de facteurs entrent en ligne de compte. Cependant l’avantage de ces outils est de rendre la personne en charge de la pratique de ces outils et de l’amélioration de sa condition.

Cohérence cardiaque, autohypnose de relaxation, technique de libération émotionnelle, acupression, yoga, choix alimentaires pertinents à certaines conditions, toutes ces approches humanistes ou personnalisées ont été validées et ont démontré scientifiquement leur efficacité dans le rétablissement sinon l’amélioration de la santé.

Vous rendre autonome dans le progrès de votre réhabilitation, vous offrir les outils de conscience qui vous permettront de renouer avec votre désir de participer sainement aux activités sociales et professionnelles qui vous conviennent le mieux, voilà notre but en vous proposant la série d’ateliers Vers la légèreté, cet hiver-printemps 2021.

Paule Mongeau, M. Ps., psychologue